naar top
Menu
Logo Print

Les entreprises de construction voient 2019 d'un bon œil

Mais appellent à une réduction des charges pour faire face à la concurrence des entreprises étrangères
magazine

Le baromètre de la construction que Bouwunie publie chaque trimestre est passé à 100,8 points d'indice au quatrième trimestre. Ainsi, la moyenne annuelle de 2018 atteint 100,6 points d'indice, ce qui est nettement mieux que la moyenne des années précédentes.
Les entreprises de construction flamandes sont très satisfaites, entre autres, du volume de travail. 29% ont eu plus de travail au quatrième trimestre qu'au troisième trimestre. Seules 15 % des entreprises avaient moins de travail. Le carnet de commandes est également bien rempli. 75 % ont jusqu'à six mois de travail, 15 % ont encore de six à neuf mois de travail et 9 % ont même plus de neuf mois de travail.
Au cours des dernières semaines de 2018, 15 % des PME de la construction ont recruté du personnel supplémentaire et seules9 % ont terminé l'année en effectifs réduits. Toutes les entreprises de construction s'attendent à rencontrer de sérieuses difficultés pour recruter du personnel qualifié. Jusqu'à 80 % indiquent que c'est très difficile voire impossible.
Malgré de bonnes perspectives d'emploi, 93 % des entreprises sont toujours confrontées à une concurrence tenace. Un tiers d'entre elles pensent même que la concurrence s'est encore intensifiée. Elles pointent surtout du doigt la concurrence des entreprises étrangères moins chères. Les entrepreneurs flamands du bâtiment veulent pouvoir se battre à armes égales, et demandent donc une réduction des charges de toute urgence. Une mesure qui a déjà été promise, intégrée dans un texte de loi et publiée au Moniteur belge, mais qui, en raison d'une erreur, ne peut pas encore être appliquée correctement.

BOUWUNIE

BOUWUNIE

+3225881100
+3222530745